Les principaux acteurs de la commune

 Le maire

Il a une "double casquette" : il est à la fois agent de l'Etat et il agit au nom de la commune en tant que collectivité territoriale. Le maire est élu par le conseil municipal au scrutin secret lors de la première réunion du conseil suivant les élections municipales.

Il est agent de l'Etat :

Sous l'autorité du préfet, le maire remplit des fonctions administratives dont notamment : 

- la publication des lois et règlements

- L'organisation des élections

- La légalisation des signatures

Sous l'autorité du procureur de la République, il exerce des fonctions dans le domaine judiciaire : il est officier d'état civil et officier de police judiciaire.

Il est l'agent exécutif de la commune : 

- Le maire est chargé de l'exécution des décisions du conseil municipal et agit sous contrôle de ce dernier. Il représente la commune en justice, passe les marchés, signe des contrats, prépare le budget, gère le patrimoine communal.

- Il exerce des compétences délégués par le conseil municipal et doit lui rendre compte de ses actes. Les délégations portent sur des domaines très divers (affectation des propriétés communales, réalisation des emprunts, création de classes dans les écoles, action en justice...) et sont révocables à tout moment. La loi du 13 août 2004 relative aux libertés et responsabilités locales autorise le maire à subdéléguer, à un adjoint ou un conseiller municipal, les attributions qui lui ont été confiées.

- Le maire est titulaire de pouvoirs propres. En matière de police administrative, il est chargé de maintenir l'ordre public, défini dans le Code général des collectivités territoriales comme le bon ordre, la sûreté, la sécurité et la salubrité publiques. Il s'agit également de polices spéciales (baignade, circulation...).

Le maire est aussi le chef de l'administration communale et dispose d'un pouvoir d'organisation des services.

 Le conseil municipal

Ses membres sont élus au suffrage universel direct lors des élections municipales, il représente les habitants. Ses attributions sont très larges depuis la grande loi de 1884, qui charge de régler "par ses délibérations les affaires de la commune". Le conseil municipal donne son avis à chaque réunion, toutes les fois qu'il est requis par les textes ou par le représentant de l'Etat.

Il émet des voeux sur tous les sujets d'intérêt local : il vote le budget, approuve le compte administratif (budget exécuté), il est compétent pour créer et supprimer des services publics municipaux, pour décider des travaux, pour gérer le patrimoine communal, pour accorder des aides favorisant le développement économique...

Le conseil exerce ses compétences en adoptant des "délibérations". Ce terme désigne ici les mesures votées. Il peut former des commissions disposant d'un pouvoir d'étude des dossiers.

Le conseil municipal doit se réunir au moins une fois par trimestre et l'ordre du jour, fixé par le maire, doit être communiqué avant le début de la séance. Ces réunions sont publiques, sauf si l'assemblée décide le huis clos, ou si le maire exerce son pouvoir de "police des séances", notamment en cas d'agitation, et restreint l'accès du public qui doit rester silencieux pendant les débats.

 Le personnel communal

La commune gère son propre personnel, c'est le quatrième employeur de la presqu'île derrière le ministère des armées, le centre Leclerc et le centre hospitalier.

Le directeur général des services coordonne, organise et anime l'ensemble des services municipaux sous l'autorité du Maire.

Ces services sont : 

Les services administratifs

Le service social (CCAS)

Les équipes enfance-jeunesse

La police municipale

Les services techniques

Les ports

La bibliothèque