Vos questions, nos réponses

Association L-214 éthique et animaux

Qu'elle sera votre position par rapport à ce sondage de novembre 2019 ? 

Des attentes partagées par 7 Français sur 10

72% des Français trouvent important que dans leur commune, les cadidat.e.s aux élections municipales de mars 2020 s'engagent sur des mesures concrètes en matière de protection animale.

72% sont favorables à ce que le/la maire de leur commune, à l'issue des élections municipales de mars 2020, désigne un(e) adjoint(e) en charge de la protection animale.

73% sont favorables à ce que la viande, les oeufs, les laitages et le poisson issus de l'élevage intensif soient exclus de la commande publique (cantines scolaires, restauration collective...).

66% sont favorables à la mise en place d'une alternative végétarienne quotidienne dans les cantines scolaires de leur commune.

64% sont favorables à l'introduction de deux repas végétariens par semaine dans les cantines scolaires de leur commune.

Selon l'enquête menée les 12 et 13 novembre 2019 par l'IFOP

Merci tout d’abord pour votre message adressé, je suppose, aux différents candidats aux prochaines élections municipales à Crozon.

Sauf erreur les chiffres que vous mettez en avant sont issus d’un sondage IFOP du 10/10/2017 publié par l’ONG environnementale WWF complétés par l’enquête IFOP de novembre 2019 sur le regard des français au sujet des points que vous évoquez.

Même si ces données ne sont pas nécessairement comparables à celles qui ressortiraient d’un sondage réalisé sur notre territoire, il ressort de ces éléments que les français, dans leur majorité, sont prêts à modifier leur consommation alimentaire pour des produits plus responsables, et ont sensiblement changé leur regard sur le monde animal, c’est particulièrement satisfaisant et nous partageons le sens de cette évolution.

Vous nous demandez quelle est notre position par rapport à ce sondage :

1) Au regard de la protection animale :

-          Sur notre territoire plusieurs associations et particuliers défendent de façon particulièrement active cette cause en lien avec les mouvements nationaux.

-          Cette synergie dans l’action entraine de façon incontestable un changement des mentalités et poussera le législateur à mettre en place de nouvelles règles si celles d’aujourd’hui s’avèrent insuffisantes pour la défense de la protection animale.

-          Nous serons naturellement en tant qu’élus très attentifs à l’évolution de la législation et resterons en lien avec celles et ceux qui soutiennent, dans le respect de la loi, ce mouvement, mais n’envisageons pas la création d’une délégation spéciale au sein de l’équipe municipale.

2) Au regard du choix alimentaire dans les cantines et restaurations collectives         

-          Aujourd’hui, sur l’ensemble de la Presqu’île, tous les intervenants dans la restauration scolaire et collective ont fait en sorte de répondre à l’obligation de proposer un repas végétarien par semaine.

-          Ils se sont également tous engagés à proposer une part de plus en plus large de produits issus de la production locale et des produits bio. Cette évolution favorable, que nous soutenons et que nous aiderons à se développer, a représenté un gros effort d’organisation des services et du personnel et génère naturellement une augmentation des coûts.

-          Là encore, si la nécessité se fait jour de multiplier l’offre alimentaire, et si cette nécessité est confirmée par la loi, il va de soi que nous répondrons immédiatement de façon favorable.

-          Vous n’ignorez cependant pas que, dans une période de restriction budgétaire, alors que nous ne souhaitons pas répercuter la hausse des coûts sur l’usager, que nous envisageons pour les cantines la mise en place du quotient familial, les choses ne sont pas simples.

Souhaitant dans le respect des opinions avoir répondu à votre demande de telle sorte que vous puissiez être fixé sur la position de notre groupe sur les sujets abordés et sur l’idée que nous nous faisons du rôle de l’élu,

Nous vous prions de croire, Monsieur, en l’expression de nos sentiments les meilleurs.

 

18/02/2020                                                                                                                                       Patrick Berthelot