Vos questions, nos réponses

Association Crozon Littoral Environnement, questions aux candidats à la mairie de Crozon

1 – Les permis de construire sur Crozon (avec raccordement au tout-à-l’égout) ont été refusés par le Préfet. Les canalisations pour conduire les eaux usées jusqu’à la station d’épuration de Lostmarch sont détériorées. Que comptez- vous faire pour changer la situation ? Quel budget ? Quel planning ?

- Il y a tout d’abord une question de court terme qui est le degré de « zèle » du représentant de l’Etat face à une situation conjoncturelle liée à l’abondance des pluies d’automne.

- L’équipe sortante s’est appliquée à faire évoluer de façon favorable l’assainissement sur notre commune : modernisation de la station d’épuration et accroissement de ses capacités, diminution des effluents sauvages, développement importante du réseau, réduction substantielle des délestages sur nos plages… Il n’empêche que nous sommes sur un réseau de 85 kms de canalisations dont une grande partie vieillissante et/ou détériorée laisse pénétrer les eaux pluviales. De ce fait la station reçoit des volumes très excédentaires et ne peut plus jouer correctement son rôle ce qui a déclenché l’arrêté préfectoral et le blocage de plusieurs permis de construire.

- Notre programme prévoit d’établir un plan pluriannuel pour régler le problème en évitant de surcharger la station d’épuration par des eaux pluviales toujours plus abondantes en ces périodes de réchauffement climatique.

-Il a été prévu de transférer la compétence assainissement à la communauté de communes à la fin du prochain mandat. Cette question soulève la situation de l’assainissement dans les autres communes de la CC. La municipalité de Crozon devra faire très attention à la sauvegarde de ses intérêts.

2 – Le désensablement des plages (Postolonnec, Le Portzic, Morgat). Que comptez- vous faire pour que nos plages retrouvent leur aspect d’antan ou du moins s’améliorent ? Avec les maires précédents il y a eu différents projets. Quels sont les vôtres pour les plages de notre station balnéaire qui n’est plus digne de ce nom ?

- La question de l’évolution du trait de côte est une question sur laquelle nous sommes préoccupés sans pour autant avoir de « solution miracle » à proposer. Il faut valider des hypothèses scientifiques et les conséquences budgétaires qui en découlent. Quoiqu’il en soit, cette question ne sera pas à l’échelle du budget communal, et des partenariats publics  devront être trouvés.

- A notre connaissance, malgré différentes études réalisées au cours des mandats successifs, aucune entreprise n’a pu s’engager ou ne s’engagera à garantir une solution qui limiterait ou supprimerait les effets constatés d’érosion de la côte et de la transformation des plages.

- Nous pensons donc que notre rôle sera d’éviter et/ou de ralentir les effets constatés actuellement en commençant par la nécessité de prolonger le mur de protection du Portzic, de défendre le secteur près du Grand Hotel et de sécuriser l’espace de la portion plage de Morgat sous le quai Kador en relation avec l’entretien et la réfection du Loch.

- Bien entendu ces projets seront vérifiés quant à leur faisabilité et leur efficacité et chiffrés pour établir un calendrier de réalisation dans la limite des possibilités budgétaires nettes après emprunts et subventions.

 3- Quels projets pour résoudre les problèmes d’ensablement du port de Morgat ?

-L’ensablement du port de Morgat est une des conséquences de votre précédente question. Les relevés bathymétriques réalisés de façon régulière dans le port et l’entrée de port laissent entendre que cette zone demeure relativement stable.

- Si cette situation est confirmée, nous envisageons la réalisation d’un dragage tous les 4 ou 5 ans dont le premier à échéance 2 ou 3 ans maximum.

 4 – La protection du littoral (la falaise du Portzic, les dunes). Le mur du Portzic a été fait en plusieurs tranches, avec différents maires. Il serait nécessaire de le prolonger jusqu’à la falaise de Rulianec. La falaise s’effondre de plus en plus, là où il n’y a pas de mur ; et il y a une route et des propriétés au dessus. De nombreux touristes se placent en pied de falaise chaque été et cela est très dangereux. La plage du Portzic est une plage familiale, abritée et proche de Crozon et des habitations. Comptez-vous prolonger le mur du Portzic ?

- Nous partageons votre constat et l’opportunité de prolonger le mur de la plage du Portzic. Nous étudierons cette question pour l’intégrer dans nos futurs budgets d’investissement.

5 - Pour l’environnement, il serait souhaitable de développer les pistes cyclables sur Crozon. Quels sont vos projets en ce sens ?

-  Ce sujet figure parmi les priorités de notre programme au chapitre « Mobilités ».

6 – Que comptez-vous faire pour mieux contrôler le camping sauvage et le stationnement des camping-cars sur des lieux interdits ?

-  L’amélioration de la gestion de l’accès aux plages et aux sites remarquables est aussi une des priorités de notre chapitre « Environnement ».

- Ceci étant dit, c’est un sujet complexe qui ne peut être traité en trois lignes. Plusieurs domaines sont concernés comme par exemple, la limitation des droits de circulation, l’aménagement de parkings et des commodités afférentes, la mise en œuvre de pouvoir de police … le tout sans nuire au commerce et au tourisme.

7 – Les poubelles à déchets marins ont été demandées par Crozon Littoral Environnement pendant des années. Elles ont été refusées. Un essai avec deux poubelles (une à Kerdreux et l’autre à Kersiguénou)  a été réalisé il y a deux ans. L’an passé le Parc marin d’Iroise a proposé à la Mairie d’installer sur tout son domaine d’intervention, des bacs à marée. La commune en a accepté huit. Ce n’est pas suffisant  et elles ne sont pas vidées régulièrement. Notre association demandait que ces bacs à marée soient placés à proximité des parkings ; là où les promeneurs reviennent à leurs véhicules. Cela a toujours été refusé sous prétexte que des gens indisciplinés pourraient y déposer leurs poubelles personnelles. Quel sera votre politique à ce sujet ?

- Nous nous apercevons année après année que la politique de la « poubelle punitive » menée par la communauté de communes n’est pas pleinement efficace. Elle pénalise le contribuable crozonnais et n’offre pas le service souhaité aux visiteurs de passage. 

- Les bacs à marée doivent être expérimentés et vidés régulièrement. Nous devrons cependant, au préalable, fixer la période de mise à disposition de ces bacs et vérifier, à partir du stock existant, si ces bacs n’incitent pas à des incivilités régulières.

- De la même manière des zones de dépôt de déchets verts pourraient être installés

8 – Les inondations de Morgat sont récurrentes. Les zones humides de Penfrat ont été construites. La zone humide de Toul-an Trez  près du lavoir Saint Pierre a obtenu un permis de construire pour maisons et commerce. On parle de la montée des eaux et on continue à construire dans des zones interdites. Quelle va être votre politique  pour protéger Morgat des inondations ?

- Le pouvoir de police de l’urbanisme appartient au maire même si paradoxalement l’instruction des dossiers a été transférée à la communauté de communes. J’exercerai pleinement ce pouvoir si les électeurs nous font confiance.

- A Morgat le remplacement de l’Immeuble Belbéoc’h ne peut se faire qu’à condition que le rez-de-chaussée ne soit pas habité mais seulement réservé à un usage commercial.

- A « Toul An Trez » habitations et surfaces commerciales seront sur pilotis sans fondation.

- Pour ce qui est de Morgat notre premier objectif et de réhabiliter le fond du Loch afin de lui rendre son rôle de bassin tampon.

- Pour autant, les inondations de Morgat ne sont pas entièrement causées par l’artificialisation des zones humides. Un plan pluriannuel d’entretien des réseaux d’écoulement des eaux pluviales fait partie de notre programme

9 – Autres problèmes d’environnement : les mégots qui vont directement à la mer et les éboueurs qui ne ramassent pas les poubelles renversées par le vent.

- L’amélioration des services rendus par la municipalité et la communauté de commune figure aussi parmi nos priorités. Il existe malheureusement encore quelques incompréhensions entre le service « déchets » de la C de C et le service municipal de la voirie. L’un réalise la collecte, l’autre est chargé de nettoyer les voies publiques …. C’est évidemment une source de conflit permanent qu’il faudra régler. Responsabiliser le personnel concerné qui a un rôle majeur pour conserver l’image de propreté de la commune, doit pouvoir permettre de régler le problème que vous évoquez.

 Fait à Crozon le 18/02/2020

Pour la liste « Crozon Ensemble » - Patrick BERHELOT